Catégories
Enceinte au Japon Expatriée au Japon Vie au Japon

Enceinte au Japon : La découverte de ma grossesse

C’est la deuxième grande nouvelle que je voulais vous annoncer depuis le retour du blog.

Je suis enceinte (((o(*゚▽゚*)o)))

Maintenant j’en suis à six mois de grossesse et je n’arrive toujours pas vraiment à réaliser ce qui se passe à l’intérieur de mon corps. Une petite vie dans moi. Un mini eden qui gigote et donne actuellement des petits coups dans le ventre @_@. C’est dingue quand on y pense.  Je ne m’attendais tellement pas à ça pour tout vous dire… Ce n’était PAS DU TOUT dans les projets que nous avions fait avec mon mari : nous étions en  plein achat de notre maison à la campagne, avec des projets de travaux (onéreux disons le) et l’arrivée possible d’un bébé n’était pas à l’ordre du jour. Mais bon, comme dirait Malcolm dans Jurassic Park (cette référence youhou !) « la vie trouve toujours son chemin ».

malcolm citation

Je dis ça aussi car étant atteinte d’endométriose, il subsistait toujours le doute sur le fait que je puisse un jour avoir des enfants. Je m’étais donc plutôt mise dans la tête que si je voudrais un jour avoir des enfants ce serait certainement très compliqué et pas du premier coup. Et puis finalement… SI. Ce n’était même pas un « essai » comme je l’ai dit, c’est arrivé complètement au hasard alors que nous étions un peu oublieux dans le feu de l’action (merci pour les détails je sais haha). Bref, morale de l’histoire, c’est pas parce que vous avez une endométriose que vous êtes forcément dans l’incapacité d’avoir des enfants ou que ça va être galère.

Ma découverte de la grossesse

Je me répéte, mais vraiment je ne m’y attendais PAS DU TOUT. Une fois j’avais discuté avec une amie qui m’avais dit que quand on tombait enceinte on le savait DIRECT, genre qu’on était super fatiguée d’un coup, que le corps devenait tout chelou etc… Et bien, ce ne fut pas du tout mon cas. Au contraire, je n’ai eu aucun symptôme les premières semaines. Pour ceux qui me suivaient sur instagram, j’étais en plein challenge de sport de Chloe Ting, une Youtubeuse fitness. Je pratiquais donc tous les jours des séances assez intenses de musculation et autres joyeusetés. J’étais tellement motivée à me muscler que je pensais pas le moins du monde au fait que j’aurais pu être enceinte.

Bref toutes les semaines je prenais des photos de mon « évolution » du corps, notamment au niveau de mon ventre. Et puis au bout de la quatrième semaine, c’est là que tout à coup je me suis dit « mais dit donc, j’aurais pas pris du ventre en fait ?! C’est quoi ce bins ((´д`)) » . J’étais vraiment dégoutée qu’après tous ces entrainements j’obtins un effet inverse de celui attendu. Et subitement c’est là que je me suis dit : « Ca fait un petit moment que j’aurais dû avoir mes règles, hmmm, se pourrait-il que, par le plus grand des hasards que je sois enceinte ? Bah ça m’étonnerait mais bon, allons acheter un test de grossesse pour être sure ». Bref, le jour meme je suis allée au Matsumoto Kiyoshi du coin pour m’acheter un test. D’ailleurs ça fait toujours la même chose que quand je dois acheter des préservatifs, je prends toujours autre chose pour payer le test de grossesse. Alors que y’a pas de mal ni à se protéger, ni à tomber enceinte hein xD. 

Bref me voilà un après-midi, sur les toilettes à faire mon test de grossesse sans y croire le moins du monde (avec l’endométriose ça m’est déjà arrivé d’avoir mes règles avec plus de quatre semaines de retard). Alors que sur la notice, ils disaient d’attendre une bonne minute, en même pas vingt secondes le résultat s’est présenté à moi, aussi clair que de l’eau de roche : les deux fameuses lignes rouges épaisses vous savez HEIN.

Genre elles étaient foncées foncées en mode « non non y’a pas de doute ma fille, t’es bien enceinte »。

Bien sûr là, se fut le drame : première réaction déni : « non mais c’est pas possible, c’est pas possible… » et puis la réalisation : « c’est pas vrai! Je suis enceinte ! » et puis PAF la vague de stress qui envahit tout mon coeur, tsunami d’émotions contraires, joie, détresse, peur, angoisse, soulagement。(>_<;=;>_<)。Les grosses montagnes russes émotionnelles quoi.

Je me sentais trop bizarre. Mon premier réflexe a été d’appeler ma meilleure amie en France, la pauvre au beau milieu de la nuit (décalage horaire oblige). Cette dernière à demi-endormie m’a écoutée pendant que je lui annonçait la nouvelle en angoisse totale. Ayant pu vider mes émotions (je ne suis pas du tout le genre de personne à pouvoir garder ses émotions, c’est tout le contraire faut que je lâche tout sur quelqu’un x)), je me suis détendue et ai attendu l’arrivée de mon mari du travail. Je n’en pouvais plus de garder ça pour moi, je n’avais qu’une hâte lui annoncer et partager la nouvelle. J’appréhendais sa réaction. Moi-même je ne savais pas trop quoi en penser…

gif stressé

Quand ce dernier est finalement rentré, je ne savais pas quand et comment aborder la chose… Jusqu’à ce qu’il me regarde alors que je faisais mijoter un truc dans la casserole en train de gamberger et me demande : « ça va ? ».

Moi : me retourne

Lui : Qu’est-ce qu’il y a ?

Moi : Ben euhhhh aaahhh euuuhh….

J’ai mis mes mains sur la bouche et j’arrivais plus à parler, je me suis contentée de le regarder sans rien dire, affolée. 

Lui: Attends…

Moi : ……

Lui: se pourrait-il que….

Moi : faibles hochements de tête

Lui : Mais non…..!

Moi : hochement de tête vigoureux.

Lui : PLS au fond de la chambre.

Bon non j’exaaaaaagère, il lui a fallu un bon moment de solitude avant de revenir vers moi et de m’avouer que niveau timing c’était pas si mal que ça vu qu’on allait déménager bientôt. Mais ça a été dur au début de s’ajuster sur la nourriture, sur le mode de vie, et d’accepter la chose en générale. Sachant que mon mari n’a encore que 23 ans aussi, ça fait tôt pour lui.

Moi même, psychologiquement j’ai mis vraiment beaucoup de temps à accepter cette grossesse. Y’a plein d’angoisses et d’inquiétudes qui arrivent d’un coup quand on a pas envisagé la chose au préalable. Beaucoup de femmes sont déjà « informées » quand elles tombent enceintes car c’était leur souhait, mais quand ça vous tombe dessus comme pour moi, on se sent complètement à l’ouest. Je ne connaissais (et c’est encore le cas on va pas se mentir) rien à comment devenir une maman. 

Bon, je vous laisse sur ça, je continuerai la série d’article avec mon premier trimestre de grossesse jusqu’à la date fatidique. Mon accouchement est prévu en mai !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *